Introduction | Taxa DB | Literature | Identification | Techniques | People

Nomenclature

Russula helodes Melzer
Bull. Soc. Mycol. France 45 (4): 284. 1929.

Original diagnosis

Caracteres macroscopiques. - Grande ou moyenne, âcre ; spores en masse crème pâle (26-27 Sacc.). Chapeau bientôt aplani, puis déprimé, épais, très ferme, 8-12 cm. ; marge longtemps incurvée, sinuée lobée, subaiguë, unie jusque dans la vieillesse, non striée. Cuticule mince, ferme, assez séparable, lisse (non granulée, ni veinée), humide, à aspect mat, rose, rose rouge, rouge carné, rouge bai terne, avec des taches jaunes ou orangées, plus foncée au milieu, plus claire au bord qui est d'un beau rose ou rose jaunâtre. Lamelles à peine jaunâtres, puis blanc crème, minces, étroites, aiguës, adnées, même un peu décurrentes, très serrées, finement interveinées, avec très nombreuses lamellules (larmoyantes ?). Pied gros, subcylindrique, 7-12 × 3-4 cm., blanc, teinté de rose purpurin, pruineux, poli, puis finement ridé, taché de bistre sur les places froissées, farci d'une moëlle spongieuse, grisâtre. Chair blanche, bientôt grisâtre, surtout dans le pied, purpurine sous la cuticule du chapeau, brun ocré dans les parties érodées par les insectes. Odeur à peine perceptible ; saveur âcre après un instant de mastication, mais âcreté non persistante.
Caracteres microscopiques. - Epicutis du chapeau pourvue de nombreuses cystides courtes et étroites, claviformes, plus ou moins arquées, à contenu granuleux, 40-60-(80) × 4-5(6) µ. Hypoderme avec laticifères nombreux. Epicutis du pied avec cystides très abondantes, un plus robustes que celles du chapeau. Lamelles: Arête subhétéromorphe par de nombreuses cystides non appendiculées. Basides claviformes, 40-50 × 8-10-(12) µ ; stérigmates de 5-6 µ. Cystides faciales très nombreuses, étroites, longuement claviformes, atténuées à la base, obtuses au sommet, exceptionnellement effilées, non appendiculées, peu saillantes, 60-100 × 6-8-(10) µ. Spores courtement ellipsoïdales, quelques-unes non symétriques, plus allongées et atténuées vers l'apicule, amyloïdes, nettement réticulées (ornementation noire sur un fond presque hyalin par le réactif chloral iodé), verruqueuses en coupe optique, (8)-9-10 × 7-8 µ.
Caracteres chimiques. - Chair des champignons vivants + sulfate de fer : gris rose brunâtre (32 Sacc. dilué). Phénol : brunâtre, puis brun-chocolat. Eau anilinée : au bout de 15 minutes, jaune très faible. Gaïac : lentement et faiblement aerugineus (37 Sacc.), seulement dans les lamelles et au niveau de celles-ci. Ammoniaque : aucune réaction. Naphtol : aucune réaction. Chair des exsiccata + chlorovanilline : purpurin passant au brun-ocre dans le pied, au vert terne dans le chapeau. Sulfovanilline : rouge sang passant au pourpre-noir.
Habitat. - Dans la tourbe parmi des Sphagnum au voisinage de bouleaux, de bruyères et de Pinus montana f. uliginosa ; Bohême méridionale.

Typification

Information not available

Description

Photographs

Microscopy

SEM photos